Rôle et missions du conducteur de travaux

Le conducteur de travaux joue un rôle important pour tout type de projet de construction, que ce soit au sein de chantiers publics ou privés. Il doit organiser et coordonner aussi bien les équipes que l’exécution des travaux et représente ainsi un poste clé à haute responsabilité dans le secteur du bâtiment.
Véritable chef d’orchestre, le conducteur de travaux doit veiller à respecter les délais de livraison et les règles de sécurité, tout en contrôlant les différentes étapes du chantier.

Comment devenir conducteur de travaux ?

Pour pouvoir évoluer rapidement dans le secteur du bâtiment, il est préférable d’acquérir un niveau bac+2, c’est-à-dire BTS ou DUT. Il existe plusieurs spécialités dont, par exemple, le BTS Etudes et économie de la construction et des travaux publics ou encore le DUT Génie civil avec option travaux publics, aménagement ou bâtiment. Si vous souhaitez poursuivre vos études ou vous spécialiser davantage, vous pouvez préparer une licence professionnelle de niveau bac+3 en bâtiment, génie civil ou construction.

Les formations possibles

Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive de formations qui vous permettront d’accéder au métier de conducteur de travaux.

Les formations de niveau bac + 2 :

  • BTS bâtiment
  • BTS EEC – Etudes et Economie de la Construction
  • BTS TP – Travaux Publics
  • Technicien spécialisé conducteur de travaux (ESTP)
  • Titre de dessinateur en bâtiment et architecture (Ecole Edaic Lyon)

Les formations de niveau bac + 3 :

  • BUT Génie Civil – construction durable
  • Licence professionnelle métiers du BTP – génie civil et construction
  • Licence professionnelle métiers du BTP – travaux publics
  • Licence professionnelle métiers du BTP – bâtiment et construction
  • Licence professionnelle métiers du BTP – performance énergétique et environnementale des bâtiments
  • Licence professionnelle métiers de l’énergétique, de l’environnement et du génie climatique
  • Licence professionnelle management et conduite de travaux (ESTP), responsable technique en bâtiment et travaux publics
  • Bachelor chef de projet du bâtiment en économie de la construction (AFIP)
  • Bachelor travaux publics (ESITC Caen)

Les formations de niveau bac + 5 :

  • Master international en génie civil des ouvrages complexes et nucléaires (ESTP)
  • Diplômes d’ingénieur en génie civil ou dans le BTP : ESTP, ENTP, centrale Nantes, CESI, ISBA-TP

Le salaire mensuel d’un conducteur de travaux confirmé peut aller de 3 000 € à 4 500 € brut.

Le marché du travail

En tant que jeune diplômé, il est peu probable que vous ayez accès directement à un poste de conducteur de travaux pour votre premier emploi. Il est en effet nécessaire d’acquérir quelques années d’expérience terrain avant de pouvoir prétendre à ce poste.

En sortie d’études, vous pourrez ainsi intégrer les fonctions de chef de chantier ou d’assistant au conducteur de travaux. 

Si vous sortez d’une école d’ingénieur, vous aurez cependant accès plus rapidement à des postes à responsabilités ou à des chantiers plus complexes. Un débutant issu d’une formation de niveau bac+2 se verra attribuer plus facilement des chantiers dont les plans et les diagnostics auront déjà été réalisés.
Dans tous les cas de figure, il est nécessaire d’avoir une bonne connaissance du secteur d’activité, ainsi qu’une forte capacité à encadrer des équipes pour exercer le métier de conducteur de travaux.

Les possibilités d’évolution

Évolution interne

Si vous exercez les fonctions de technicien BTP ou de chef de chantier dans une même entreprise depuis plusieurs années, il est tout-à-fait possible que vous puissiez évoluer en interne et intégrer un poste de conducteur de travaux. Accessible avec un statut cadre ou en tant qu’agent de maîtrise, c’est surtout l’expérience du terrain et la connaissance du secteur qui seront un atout pour exercer ce métier.

Évolution externe

Les fonctions du conducteur de travaux peuvent varier d’une entreprise à une autre, selon leur spécialité. Cela peut aller de la construction de maisons individuelles jusqu’à la gestion de gros chantiers de voirie. Ainsi, les entreprises dotées d’un bureau d’étude et engagées dans des chantiers complexes auront davantage recours à des ingénieurs que celles ayant peu d’études ou de diagnostics à réaliser.

Les possibilités d’évolution de carrière seront donc plus grandes selon le type d’entreprise que vous choisissez. Les années d’expérience seront également un facteur déterminant.

Les métiers connexes

Des métiers similaires à celui du conducteur de travaux peuvent également être mentionnés, tels que celui de chef d’agence ou de directeur de travaux. Ces postes sont toutefois surtout accessibles à des profils d’ingénieurs.

En tant que coordinateur global, on peut dire que le rôle du conducteur de travaux se rapproche de celui du chef d’entreprise, puisqu’il doit gérer aussi bien les aspects techniques et financiers qu’humains. 

Le métier de directeur de travaux, quant à lui, est destiné à l’encadrement de plusieurs conducteurs de travaux. Son activité est principalement axée sur la gestion stratégique.

Comptez une bonne dizaine d’années d’expérience pour accéder à ces postes.

Les missions du conducteur de travaux sur le chantier

Le rôle du conducteur de travaux est multiple. Il est le garant de la bonne réalisation d’un chantier, aussi bien d’un point de vue technique et logistique, que pour le respect des délais et des budgets.

Missions administratives

Il incombe au conducteur de travaux de réaliser les démarches nécessaires au démarrage d’un chantier, notamment en ce qui concerne l’étude des plans et l’évaluation budgétaire globale pour les matériaux et les ressources humaines. Il est également chargé de contacter les éventuels sous-traitants, ainsi que les fournisseurs.
Il va ainsi étudier les cahiers des charges transmis par les bureaux d’études pour planifier la durée des travaux, faire établir les devis et prévoir les matériaux et le nombre d’ouvriers nécessaires.

Missions de management

Côté ressources humaines, le conducteur de travaux recrute les techniciens et artisans nécessaires à la réalisation du chantier. Il conçoit leur planning au quotidien pour les différentes étapes de construction et doit s’assurer de leur bon approvisionnement en matériel. Pendant toute la durée des travaux, il est également le référent en matière de sécurité et doit faire respecter la législation du travail et les normes environnementales.

Missions opérationnelles

Sur le chantier, la mission du conducteur de travaux est de coordonner les différentes tâches et intervenants, de gérer les imprévus et de contrôler la qualité. Il est également chargé d’organiser les visites de chantiers et de réaliser les comptes rendus de chantier.

Missions complémentaires

Le conducteur de travaux peut également être amené à négocier les modalités de contrats avec de futurs clients, à répondre à des appels d’offres ou encore à participer à des audits qualité.

Qualités et compétences nécessaires

Organisation

Le conducteur de travaux doit être pourvu d’une très bonne organisation. C’est de lui que dépendent l’avancement et le bon déroulement du chantier, notamment en termes de respect des délais fixés et du budget prévisionnel. Il doit donc être capable de gérer les différentes équipes, partenaires, fournisseurs, de les coordonner et de planifier les interventions. Pour cela, une bonne capacité de résistance au stress et à la pression s’avère également être un réel atout.

Communication et management

Le conducteur de travaux doit être capable de communiquer efficacement avec les différents corps de métier intervenant sur le chantier. Ils peuvent en effet être extrêmement variés, allant du fournisseur à l’ingénieur, en passant par l’architecte ou le technicien. Des qualités relationnelles et managériales sont donc indispensables pour ce poste.

Technique

Le conducteur de travaux doit être techniquement à jour sur le secteur du BTP et rester en veille constante sur les évolutions et les actualités, notamment en termes de prix, d’innovation et de matériaux. Il doit en effet être force de proposition, savoir gérer les problèmes techniques et tenir compte des budgets engagés. C’est donc un réel technicien du bâtiment, qui doit avoir des connaissances techniques pointues.

Conclusion

Le conducteur de travaux doit être techniquement à jour sur le secteur du BTP et rester en veille constante sur les évolutions et les actualités, notamment en termes de prix, d’innovation et de matériaux. Il doit en effet être force de proposition, savoir gérer les problèmes techniques et tenir compte des budgets engagés. C’est donc un réel technicien du bâtiment, qui doit avoir des connaissances techniques pointues.

Related Posts

Leave a Reply